Les trois règles d’or pour arrêter de fumer

Publié le : 12 juillet 20224 mins de lecture

Le tabagisme est le fait de consommer prolongement du tabac entraînant une dépendance très difficile à surmonter. Il provoque des conséquences néfastes au corps humain, surtout les organes vitaux, notamment le poumon, le cerveau et le cœur. Son seul remède est de prendre la décision d’arrêter de fumer et d’éviter d’y replonger.

Quelles sont les trois règles parfaites et incontournables pour arrêter de fumer ?

Faire le choix d’arrêter de fumer est très difficile, cela nécessite beaucoup de motivation venant de la personne concernée. Il existe beaucoup de conseils ou de règles pour arrêter de fumer, mais voici les trois règles d’or assurées pour arrêter de fumer.

Tout d’abord, il est important de connaître les raisons ou les motivations de son choix de cesser de fumer. Chacun a ses raisons ou motivations, pour la santé, pour faire des économies ou pour la santé des proches. Avoir des motivations bien dans la tête est la clé pour arrêter de fumer.

Ensuite, choisir la stratégie idéale pour se préparer, par exemple, consulter un tabacologue pour avoir des conseils sur les situations.

Enfin, le traitement par l’utilisation des substituts nicotiniques, l’inhalateur, les gommes à mâcher ou les patchs. Le traitement sert à stopper l’envie soudaine de fumer du tabac.

Quels sont les bienfaits et les effets de l’arrête du tabac sur la santé d’une personne ?

La décision d’arrêter de fumer apporte de la santé pour la personne arrêtant de fumer dès le premier jour. Le corps se désintoxique tout en reprenant progressivement son fonctionnement normal et l’effet se sent à chaque temps passé. Le mécanisme du corps devient normal après 20 minutes d’arrêt, la tension artérielle baisse et devient normale. De plus, la fréquence cardiaque reprend son fonctionnement normalement en ralentissant. Les poumons commencent à expulser les déchets provoqués par la fumée et l’oxygène transporté dans les cellules devient progressivement normal. Puis, les risques d’avoir une maladie cardiovasculaire diminuent et et la circulation sanguine du corps est améliorée. L’organisme fonctionne normalement pour être apte à combattre les maladies et les infections. Ainsi, arrêter de fumer du tabac réduit à moitié le taux de mortalité causé par le cancer du poumon.

Les conséquences temporaires sur la personne à l’arrêt de fumer du tabac 

Il est important de s’attendre à des conséquences à l’arrêt du tabac. L’arrêt du tabac provoque des symptômes et des souffrances au fumeur et il doit les maîtriser. Les symptômes de manque apparaissent et se distinguent facilement, généralement, ils apparaissent entre 2 et 72 heures après l’arrêt. Ces symptômes durent environ 1 mois et son intensité est plus forte après 4 jours après arrêt, mais se réduit progressivement. Les symptômes varient selon la personne, les plus fréquents après l’arrêt du tabac sont les troubles du sommeil et de la concentration. De plus, l’arrêt de fumer du tabac provoque aussi des symptômes comme la dépression, la fatigue, les maux de tête. L’arrêt du tabac provoque aussi une diminution agressive de la nicotine dans le corps.

Plan du site